Faut-il manger que des fruits?

L’alimentation occupe une place importante dans ma vie ! D’abord parce que je suis gourmande…depuis toujours. Ensuite parce que je cherche à maigrir… depuis toujours. Et aussi car depuis quelques années j’ai ENFIN compris qu‘il y a un lien à faire entre ce que je mange et mon état de santé. Et cela, malgré les critiques et le scepticisme de mes proches et des médecins que j’ai pu rencontrer. Heureusement, certains hasards de la vie (bien que je ne crois plus du tout aux hasards!) ont fait que, progressivement, et cela malgré la pression sociale importante, je me suis intéressée à une alimentation différente.

végétarisme

Le végétarisme

Je suis végétarienne dans l’âme depuis mes 7 ans environ. A cet âge, je cachais la viande sous mon assiette puis je la faisais tomber pour que mon chien se régale à ma place (Pour l’anecdote,je l’ai avoué à mes parents il n’y a que très peu de temps et ils ne me croient pas!) Je n’ai jamais compris que l’on puisse manger de la viande comme si cela était quelque chose d’anodin. J’ai souvent dit que “manger un steak et manger mon chien, pour moi c’est pareil”

Attention, je ne veux pas critiquer les personnes qui mangent de la viande mais dénoncer la société qui veut nous laisser croire que c’est un acte normal et anodin. Le problème est que la plupart d’entre nous ne réalisons pas ce que manger de la viande signifie vraiment. Lorsqu’on en prend conscience il semblerait que l’attrait de la viande soit moins…évident.

J’ai aussi mangé de la viande jusqu’à mes 25 ans environ car depuis toute petite j’avais entendu que ” la viande c’est bon pour la santé” ou “Mange ton steak tu iras mieux après!” Je me forçais donc en mangeant des viandes hachées, du poulet, des tranches de jambon … “la viande pour les enfants” comme me l’avait dit une nutritionniste (m’interpellant alors sur des raisons psychologiques absurdes!).

No Steak Aymerick Caron

Jusqu’au jour où j’ai fait la rencontre de “no steak” d’Aymerick Caron. Ce fut LA révélation!

En effet, j’apprenais à travers son livre que j’avais le droit de ne pas manger de viande!!! Non seulement j’avais le droit de le faire mais son livre me présentait de multiples arguments m’encourageant à le faire.

A partir de là, je me suis sentie vraiment plus en accord avec moi-même. Bien que les avis venant de la famille ou des médecins étaient toujours assez critiques.

100% sucre ou 100% graisse?

manger du sucre

Depuis maintenant plusieurs années je voyage d’un livre à l’autre. Passant de “le sucre il n’y a rien de mieux” au “le sucre il faut le bannir, mangez des graisses” en passant par “l’essentiel : mangez des protéines!”

Et comme je suis quelqu’un de (trop) passionnée, quand je teste quelque chose je le fais à 1000% Parfois malheureusement (régime hyper-protéiné, mon corps s’en souvient- rappelez-vous, je ne mange pas de viande donc j’ai encrassé mon corps avec des produits laitiers, une catastrophe…).

J’ai ainsi testé en particulier :

le régime “repas à heures fixes”, tu n’as pas faim? mange quand même!

le régime hyper-proteiné (je ne ferai pas de pub ici en citant son auteur)

le régime cétogène incluant un maximum de graisses

le régime de ma naturopathe : légumes, fruits, céréales et noix avec une attention portée aux combinaisons alimentaires

Mais comment s’y retrouver dans toutes ses injonctions totalement contradictoires et finalement très stressantes, surtout lorsqu’on a un problème de santé?

la méthode de France Guillain

Il y a quelques années , j’ai découvert les livres et les conseils de France Guillain.

Les bains dérivatifs (je vais faire un article sur le sujet),

les bains dérivatifs

l’importance du soleil et de l’argile

et son fameux “miam ô fruits” (article à venir également).

le miam ô fruits

Tous les jours je me régalais avec mon assiette de fruits, respectant strictement la consigne donnée par France Guillain. Je me sentais en forme, j’étais énergique, on m’a même fait des remarques sur ma “belle peau” 😉

Et là catastrophe! Rendez-vous chez ma naturopathe “ah non non surtout, il ne faut pas que vous mélangiez les noix et l’huile dans un même repas”. Aussitôt, j’arrête le miam ô fruits qui me convenait si bien et je perds également un peu plus confiance en mes ressentis pour finalement progressivement arrêter totalement mon assiette de fruits.

Pourquoi je vous raconte cela?!

faire des choix

Parce que je pense qu’il faut arrêter d’avoir peur de mal faire.

Il faut arrêter de douter. Notre corps sait ce qui est bon pour lui, à condition de savoir l’écouter.

Pourquoi notre corps aime les produits transformés?

produits transformés

Mes enfants me demandent souvent “mais maman, pourquoi ces produits là (les biscuits, gâteaux, pizza et compagnie) sont si bons quand on les mange et pas les fruits et les légumes?

Ma réponse est très simple :

Notre corps (en souvenir du temps où nous devions faire de l’exercice pour trouver notre nourriture), va rechercher la facilité et le meilleur rapport énergie dépensée/ énergie absorbée.

Une part de pizza, un paquet de biscuits ultra transformés seront beaucoup plus calorique qu’une salade composée de feuilles vertes, de légumes et de fruits frais.

Donc naturellement notre corps va se diriger vers la nourriture la plus calorique.

Or elle a beau être calorique, d’une part, elle n’est pas nourrissante d’autre part elle encrasse notre organisme qui ne sait plus quoi faire de tous ces “déchets” qui n’auraient jamais dû être ingérés (aussi régulièrement).

douleurs chroniques

Comme il ne sait pas les éliminer, le corps va les stocker. D’abord dans des endroits non vitaux, les articulations par exemple et vous voilà souffrant de rhumatismes ou de polyarthrite. Si, à ce moment, vous prenez des anti-inflammatoires, vous supprimez le symptôme c’est à dire le signal que votre corps vous envoie pour vous prévenir. “Hey, sois sympa ne m’envoie plus tes poubelles s’il te plait je ne sais pas les éliminer!” Du coup il va vous trouver un autre signal, un autre symptôme, une autre maladie. Le cercle vicieux est enclenché.

Mais alors que faut-il manger?

mangers des légumes

Que faut-il que vous mangiez pour vous sentir bien? En réalité, je n’en sais rien!

Ce que je peux vous conseiller c’est de retirer tous les produits qui sont évidemment mauvais pour notre organisme. Voilà ma liste personnelle d’aliments à éviter : colorant, additifs, produits laitiers, gluten, viandes etc…

Faites votre propre liste puis testez!… je pense qu’un minimum de 3 semaines est nécessaire, cela pourra être plus ou moins selon votre situation.

Ce que je peux partager aussi ici c’est ce que je ressens en ce moment : l’impression qu‘il faut revenir aux choses les plus simples et les plus sensées.

Depuis début septembre, n’en pouvant plus de mes douleurs chroniques je me suis imposée de ne plus faire aucun écart alimentaire par rapport à ma liste d’intolérances. J’avais en effet réalisé un test (très honéreux) sans avoir réussi à appliquer les évictions car la liste était assez longue (en retirant en plus viande et poisson)

Voici pour information cette liste (tout à fait personnelle et qui ne pourra correspondre à personne d’autre que moi!)

test intolérances imupro

Plus de noix de cajou, plus de lait (même de brebis), plus de soja tofu et Cie et surtout plus d’oeufs… j’en mangeais souvent…

J’ai donc retiré un certain nombre d’aliments et je peux vous assurer que depuis 3 ou 4 semaines je vais de mieux en mieux. Je revis même. Je ressens encore des douleurs mais cela n’a vraiment plus rien à voir avec celles de cet été. Je me réveille le matin sans avoir envie de pleurer. Je mettais, il y a encore quelques mois plusieurs minutes à me sortir du lit alors que je n’ai que 40 ans.

Forcément, cette fois un cercle vertueux se met en place. Mieux je me sens, plus j’ai envie de poursuivre dans cette voie!

Manger des fruits : un peu, beaucoup, énormément !

Voilà ce que je fais en ce moment. Cela va sans doute encore évoluer. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne me permettrai pas aujourd’hui de conseiller une liste d’aliments ou d’en interdire. J’ai mes propres listes, à vous de déterminer les vôtres…

manger des fruits

  • Généralement je ne prends pas de petit-déjeuner. D’abord parce que j’ai rarement faim, ensuite parce que cela permet de prolonger mon temps de jeûne entamé pendant la nuit.
  • J’ai donc choisi depuis quelques semaines de manger beaucoup de fruits.

Je mange donc souvent pour le repas du midi

-soit une assiette de fruits (il faudrait vraiment que je recommence les miam ô fruits),

-soit un smoothies (en y ajoutant aux fruits un verre de lait de coco).

J’ajoute parfois des noix ou des graines de chia par exemple.

Et je me fais plaisir avec une cuillère de purée de sésame (j’adore la noix de cajou mais elle fait partie de mes intolérances actuelles).

jus de légumes frais

  • Dans l’idéal je me prépare dans la journée un jus de légumes et de fruits frais mais depuis cet été je n’ai plus remis en place ce rituel.

salade

  • Pour finir je mange souvent l’après midi ou le soir de la salade et des légumes cuits à la vapeur (au vitaliseur de Marion) avec un peu d’huile d’Olive, de l’herbamare et je me régale!!!

je me sens bien
BILAN : Au moins je mange de produits transformés, au moins j’en ai envie. Cela n’est pas immédiat mais je me rends compte qu’aujourd’hui c’est vraiment le cas.
Remarque : je pense que le smoothies de fruits vers midi pour le repas est vraiment quelques chose qui m’a beaucoup aidé à diminuer les sucres transformés de mon alimentation (chocolat, biscuits etc…). Après mon smoothies je me sens rassasiée et je n’ai plus du tout envie de finir le repas avec un carré de chocolat comme c’est le cas même lorsque je mange mon assiette de légumes le soir.

Conclusion

manger des fruits

Voilà donc ce que je fais depuis quelques semaines :

Manger des fruits, beaucoup.

Manger des noix et des graines un peu, sous forme de purée (purée de sésame, purée de cajou etc…)

Manger des légumes avec une belle part de légumes verts très souvent (dans l’idéal tous les jours)

Boire des jus de légumes et fruits frais très souvent

Boire des smoothies (je triche parfois en complétant avec certains fruits congelés même si bien sûr ce n’est pas l’idéal!)

Quelques céréales (riz) ou légumineuses (lentilles), quelques aliments farineux (pomme de terre)

Manger encore des aliments moins nourrissants (chocolat par exemple) mais pour me faire plaisir en essayant d’en avoir conscience.

Cette alimentation me convient apparemment parfaitement bien. Mes douleurs (musculaires, articulaires, ligamentaires) diminuent progressivement. Je me sens de mieux en mieux et forcément c’est un cercle vertueux.

Peut-être que dans quelques mois je changerai d’avis, mais pour le moment mon mieux être fait que j’ai vraiment envie de poursuivre sur ce chemin !

en forme

Voici le lien vers une vidéo d’Irène Grosjean qui m’a beaucoup inspirée : ici

Je vous conseille vraiment d’aller la visionner (mon astuce : je mets la vidéo en vitesse 1,5 😉 )

Remarque importante : Tout ce que je partage ici n’est que le résultat de mes expériences plus ou moins réussies. Je rappelle que je ne suis ni médecin, ni professionnelle de la santé. Je ne vous conseille en aucun cas de suivre mon exemple sans avis médical.

Photos pixabay auteurs : la-fontaine/congerdesign/Desertrose7/pixel2013/silviarita

Livres lus et approuvés :

N’hésitez pas à me laisser vos questions en commentaire, si une chronique d’un des livres si dessus vous intéresse dites le moi également. Et pour ne rater aucun article, vous pouvez vous abonnez au blog !

A très vite

Stéphanie

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage